Après avoir constaté l’apparition de nouvelles pratiques dans les ports bretons telles que la location de bateaux entre particuliers ou les chambres d’hôtes insolites, l’Association des Ports de Plaisance de Bretagne (APPB) a décidé de travailler sur le sujet. Accompagnée dans sa réflexion par Collporterre, association spécialisée dans l’analyse et l’accompagnement aux pratiques collaboratives, elle publie aujourd’hui une étude sur la Plaisance collaborative.

La plaisance, comme nombre de secteurs économiques, est aujourd’hui confrontée à une évolution profonde de ses usages.

Les pratiques collaboratives (location de bateaux entre particuliers, cobaturage, chambres d’hôtes insolites…) infiltrent progressivement ce secteur, comme elles ont déjà pu le faire dans la mobilité ou l’hébergement touristique. Les outils numériques ont largement contribué à accélérer et élargir ces pratiques, même si elles découlent avant tout d’un changement de fond : les consommateurs privilégient de plus en plus l’usage, et sont à la recherche d’expériences, d’immédiateté et de simplicité.

Si l’essor de la plaisance collaborative semble inévitable, comment en faire une opportunité pour les gestionnaires de ports de plaisance bretons ?

Au-delà de l’indispensable travail réglementaire au niveau national, comment anticiper les évolutions d’usages et ses conséquences en termes d’aménagement, de fonctionnement et de missions pour les ports de plaisance ? Autant de questions auxquelles l’APPB a décidé de s’intéresser.

logo-collporterre-REGULAR-bleu-transparentAfin de comprendre ce qui se passe dans le secteur de la plaisance, le groupe de travail, avec l’appui de Collporterre, a dressé un panorama des nouvelles pratiques et des enjeux liés à cette problématique. Ce premier travail, après avoir été présenté aux adhérents de l’APPB en mars 2017, a été complété et restitué dans le document « Plaisance collaborative // Etat des lieux et enjeux pour les gestionnaires de port », disponible ici.

Article rédigé et publié par l’APPB

About the Author:

Autodidacte, j'ai durant une dizaine d'année travaillé pour différentes sociétés (Microtel, Groupe Perrier, L'Oréal, groupe Hursin). En 1993, j'ai suivi une formation à la CCI d'Orléans en gestion, marketing et finances. Cela m'a donné l'envie de me réaliser dans un projet professionnel plus personnel. C'est ainsi que j'ai créé une agence de communication événementielle que j'ai dirigée pendant 23 ans. Ces années ont aussi été l'occasion de m'investir sur le plan associatif, d'intervenir en UFR STAPS. Originaire de Brest et de la Presqu'île de Crozon, j'ai, en septembre dernier, eu l'opportunité d'intégrer l'INB (Institut Nautique de Bretagne) pour une formation technique et commerciale. Désireux d'intégrer une structure portuaire, dans le but de la développer en imaginant dès aujourd'hui les services et outils de demain, je suis heureux de vous présenter "Le nautisme interactif", blog d'échanges que je souhaite développer avec vous. Le nautisme interactif est aujourd'hui au cœur de notre économie. Associant nouvelles économies et nouvelles technologies, l'innovation est pour les acteurs de la filière nautique une réelle opportunité d’offrir aux plaisanciers un service de qualité, en leur proposant un « sur mesure » abordable sur le plan financier. Depuis ces mois de formation reconversion à l'Institut Nautique de Bretagne (INB) à Concarneau, ce blog a pour ambition de partager et de vivre avec vous ces innovations par les services.

Leave A Comment